“Cool, un changement de vitesse !”

Leo (6 ans) est ravi du momo tricycle.

Clack, clack, clack … le garçon fait voler les vitesses, comme une voiture de formule 1. Leo est heureux. Il peut conduire seul et pédaler comme jamais auparavant. En même temps, le garçon ne peut pas marcher et est par ailleurs en fauteuil roulant.

Il a pris le momo tricycle. bleu marine. Il l’a pris dans son cœur après seulement quelques minutes pendant la journée de tests et d’essais, et après d’innombrables tours dans la salle d’exposition, il ne veut plus le rendre. “Maman, les lumières s’allument ici et le vélo a même trois freins”, dit-il à sa mère, qui est émue par l’enthousiasme de son fils. Cling, Cling – Leo a déjà découvert la cloche et l’a largement testée !

Au départ, sa mère voulait trouver un moyen de coupler l’ancien vélo de Leo avec son vélo afin qu’elle puisse enfin faire de plus longs voyages. Avec le tricycle, le garçon peut enfin jouer dans la rue avec les autres enfants. Et comme il est censé faire du vélo seul, la famille envisage même l’achat d’un momo motion. avec assistance électrique.